07 JUIN 2019
PORTES OUVERTES SUR TOUS LES SITES DE L'ISPP

PORTES OUVERTES SUR TOUS LES SITES DE L'ISPP

LA Direction ainsi que l'équipe éducative de l'ISPP ont le plaisir de vous accueillir lors de leur soirée portes ouvertes qui se déroulera sur tous les sites de l'ISPP le vendredi 7 juin entre 16h00 et 19h00.

Un barbecue sera organisé sur le site de Saint-Paul à partir de 19h00. Bienvenue à tous.

Projet pédagogique | Ecoles libres de Florennes - Institut Saint-Joseph, Instituts Saints-Pierre-et-Paul Transition et Qualification, CEFA
Home / Présentation / Projet pédagogique
Présentation

Projet pédagogique

Il constitue un ensemble de convictions pédagogiques et de moyens généraux qui permettent d’atteindre les objectifs fixés par nos Pouvoirs Organisateurs. Dans les lignes directrices, les P.O. reconnaissent le projet pédagogique général de la Fédération de l’Enseignement Secondaire Catholique (Livret de SéGEC, Secrétariat Général de l’Enseignement Catholique, février 1998 ).
Ainsi, les P.O. considèrent l’école comme un lieu de savoirs et d’héritages, un lieu de sens, un instrument d’insertions diverses ; les enseignants et le personnel d’encadrement de la communauté éducative sont des acteurs essentiels de l’école, qui savent analyser ce qui change dans leur fonction et dans les apprentissages, pour en tirer des conséquences constructives, et qui peuvent bénéficier d’une formation continuée. Les P.O. souhaitent former des élèves autonomes, qui dialoguent et s’expriment, reconnus dans leurs différences et soutenus dans leur projet de réussite, orientés dans le respect de leurs aptitudes et dans les exigences de la société  pour œuvrer à une société qui soit solidaire, valorisante, une société de citoyens responsables et actifs.
Les convictions pédagogiques des P.O vont dans le sens de pratiques pédagogiques qui sachent accueillir tous les adolescents et jeunes adultes qui leur sont confiés, qui sachent aider chacun d’eux à développer une personnalité autonome, ouverte aux autres et au monde, et aider chacun d’eux à se construire un patrimoine de savoirs et de compétences ;
Les P.O. souhaitent œuvrer, dans un environnement chrétien, à participer à des milieux de vie à part entière, où le droit à l’erreur est reconnu comme moyen d’apprentissage, où la qualité du respect et de l’écoute de l’autre sera privilégiée.

De semblables convictions pédagogiques permettent :

 de construire la vie scolaire « sur du sens », c’est-à-dire :

  • centrer la vie de l’élève sur l’apprentissage : l’élève ne reçoit pas un enseignement, mais il prend une place centrale et une part active dans son propre apprentissage. L’école, les enseignants et les surveillants-éducateurs du DOA et de l’ISPP seront attentifs à favoriser l’autonomie de l’élève, tout en lui apprenant à respecter des règles et des cadres. Le personnel des écoles secondaires de Florennes privilégiera les démarches qui permettent à l’élève de se mettre en recherche, de prendre des initiatives et des responsabilités, de s’appuyer sur ce qu’il sait déjà, de se confronter « positivement » avec d’autres, de s’auto-évaluer.
  • éduquer l’élève à développer son esprit critique, ses facultés d’analyse, de jugement et de discernement
  • axer les apprentissages de savoirs (savoirs cognitifs, savoirs-faire et savoirs-être ) sur des faits, des données et des pratiques qui font sens dans les réalités d’aujourd’hui, en ce troisième millénaire : réalités économiques, sociales, technologiques, psychologiques, culturelles et spirituelles.
  • orienter progressivement le jeune vers un projet de vie personnel qui lui permette de s’intégrer au mieux dans la vie sociale et professionnelle : dans cette optique, la PEDAGOGIE du PROJET est une base essentielle des méthodologies utilisées par les enseignants.
  • fonder une volonté commune, de la part de l’élève, de ses parents ou responsables, des enseignants et du personnel d’encadrement, de conduire chaque élève à un niveau optimal de compétences.

de centrer la formation du jeune sur la coopération et le partage, c’est-à-dire :

  • apprendre au jeune des comportements de travail collectif qui favorisent la solidarité, la prise de responsabilités et la communication, et ce dans l’optique de savoir travailler en équipe, ou bien de construire des projets qui rendent service à un grand nombre de personnes.
  • vivre au quotidien dans l’école des pratiques démocratiques réelles : respecter des règles de vie claires, le plus souvent possible conçues ensemble, cohérentes, connues de tous, partagées et reconnues par tous.
  • ouvrir les jeunes à une dimension Européenne et Mondiale, et aux dimensions des mondes « déshérités » : pays du Tiers-Monde, groupes sociaux du Quart-Monde, complexité des relations Nord-Sud (effet « boomerang » ), etc …

d’éduquer le jeune à connaître, reconnaître, respecter et vivre les différences, c’est-à-dire :

  • reconnaître l’hétérogénéité des groupes socioculturels dans lesquels le jeune est amené à vivre, et la singularité de chacun, en lui permettant de se réaliser dans le développement des compétences qui sont les siennes
  • varier les situations d’apprentissage : collectives, individualisées et interactives
  • accepter que chacun ait, autour de soi, des rythmes d’évolution, de compréhension, de travail qui soient des rythmes différents
  • permettre à chaque élève de trouver un équilibre dans le développement harmonieux de toutes ses dimensions : motrices, psychologiques, sociales, affectives, esthétiques, intellectuelles, spirituelles et religieuses
  • respecter, dans une volonté d’ouverture, les différences culturelles et philosophiques des jeunes qui fréquentent le DOA et l’ISPP, et offrir à chacun la liberté de se situer dans la relation avec le Dieu de Jésus-Christ, et la liberté de Le rejoindre à l’endroit du chemin où chacun d’entre nous se trouve.

Les moyens généraux de ces options pédagogiques sont ceux que met en place une équipe éducative consciente de sa propre hétérogénéité, consciente des différences et des rythmes différents qui habitent l’ensemble de ses membres ; mais en même temps, l’équipe éducative du DOA et de l’ISPP reste consciente des richesses que fondent toutes ces variétés de personnes, et elle sera soucieuse d’utiliser les qualités, les ressources, les potentialités de chacun de ses membres ; également, l’équipe éducative du DOA et de l’ISPP sera prête à mettre en place des méthodologies qui rompent la rigidité de la classe, de l'emploi du temps et de l'espace, et des programmes.

Les lignes directrices, qui ne sont pas exhaustives, sont les suivantes :

La direction, les enseignants, et le personnel d’éducation du DOA et de l’ISPP sont des personnes-ressources qui :

  • suscitent des projets, créent un environnement défiant, organisent les situations d’apprentissage et favorisent la structuration des savoirs,
  • oeuvrent ensemble à la maîtrise par les élèves de leur langue maternelle, la langue française, orale et écrite : ainsi, dans tous les cours, et pas uniquement ceux de langue maternelle, les enseignants sont attentifs à privilégier les quatre axes : LIRE/ECRIRE et PARLER/ECOUTER,
  • sont les acteurs et les promoteurs d’une éducation aux technologies nouvelles de communication ( Internet, logiciels informatiques, audiovisuel ), et ce, tout en restant centrés sur les valeurs de la culture livresque,
  • reconnaissent dans le rapport du jeune aux savoirs la place de l’affectivité, du désir et des émotions,
  • construisent leur cohésion en menant un travail d’équipe,
  • sont soucieuses d’aménager la gestion du temps et de l’espace au sein de l’école pour le confort pédagogique et relationnel des élèves et des professeurs,
  • tendent à décloisonner les matières de cours, notamment par des approches interdisciplinaires, ou bien en gérant des « unités » de classes avec des RYTHMES DIFFERENCIES,
  • pratiquent essentiellement l’évaluation formative pour réguler les apprentissages,
  • pratiquent l’évaluation sommative pour garantir la qualité des résultats de l’enseignement en fin de cursus ( également en fin de cycle ),
  • tendent à associer à leurs projets pédagogiques des partenaires extérieurs de l’école,
  • tendent à renforcer leur professionnalisme en s’investissant, autant que faire se peut, dans la formation permanente et continuée ( formations ICAFOC, formations FPE, formations FFC ),
  • reconnaissent en leur sein une équipe d’animation pastorale, qui soutient le principe d’une éducation chrétienne, en lui réservant des lieux et des temps appropriés, et soutiennent cette action éducative telle qu’elle se construit, prioritairement, au cours de religion.