07 JUIN 2019
PORTES OUVERTES SUR TOUS LES SITES DE L'ISPP

PORTES OUVERTES SUR TOUS LES SITES DE L'ISPP

LA Direction ainsi que l'équipe éducative de l'ISPP ont le plaisir de vous accueillir lors de leur soirée portes ouvertes qui se déroulera sur tous les sites de l'ISPP le vendredi 7 juin entre 16h00 et 19h00.

Un barbecue sera organisé sur le site de Saint-Paul à partir de 19h00. Bienvenue à tous.

Projet d'établissement | Ecoles libres de Florennes - Institut Saint-Joseph, Instituts Saints-Pierre-et-Paul Transition et Qualification, CEFA
Home / Présentation / Projet d'établissement
Présentation

Projet d'établissement

Présentation

Ce document exprime notre volonté collective de concrétiser le Projet Educatif et le Projet Pédagogique (PP) de nos Pouvoirs Organisateurs, et ce en  mettant en place des actions concrètes définies comme prioritaires par et pour notre communauté éducative.

Ces actions prioritaires s’inscrivent dans le cadre du Décret “MISSIONS” du 24 juillet 1997, en cohérence avec l’inspiration du Projet Educatif du réseau, “Mission de l’Ecole Chrétienne”, ainsi que des projets pédagogiques de la Fédor et de la FESeC.

La mise en oeuvre de notre Projet d’Etablissement ne débute pas avec l’obligation décrétale; elle s’inscrit dans la continuité des actions entreprises ces dernières années et dans la tradition de nos Ecoles Secondaires Libres Catholiques de Florennes. Les réalisations déjà présentes dans les faits et sur le terrain constituent donc un appui important sur lequel les innovations projetées s’enracinent.

Notre Projet d’Etablissement représente une intention que nous nous engageons à concrétiser.

Notre objectif est de faire aboutir positivement et efficacement les actions prioritaires sélectionnées. Certes, nos intentions seront inévitablement confrontées aux diverses réalités et contingences du terrain. Il conviendra donc d’évaluer régulièrement, au rythme d’au moins une fois par an, l’avancement de notre projet et d’introduire, si cela s’avère nécessaire ou utile, des modifications en “rétroaction”.

Cette introduction décrit l’esprit dans lequel nous souhaitons que ce texte soit lu tant au départ qu’au terme de notre Projet d’Etablissement.

1. Mesures générales à prendre pour atteindre les objectifs généraux du PP

  • 1.1 Donner du sens à la formation et aux apprentissages
  • 1.1.1 Clarifier, planifier et organiser les compétences visées à travers les matières enseignées, compétences telles qu’elles sont énoncées dans les documents officiels de référence, en respectant le rythme des cycles ou degrés.
  • 1.1.2 Rendre l’élève acteur et partenaire de sa formation et de son évolution, le plus souvent possible, et ce en “suscitant des PROJETS chez les jeunes”
    • soit des projets personnels
    • soit des projets de groupes
  • 1.1.3 Dans ce cadre, former les élèves à critiquer, analyser, synthétiser et présenter les informations en fonction d’un projet.
    Permettre au jeune de s’informer ou de se faire accompagner par l’équipe du Centre P.M.S. ou tout autre intervenant social qui puisse l’accompagner et/ou l’aider.
  • 1.1.4   Donner à l’élève des techniques et des méthodes de travail ainsi que des attitudes et des comportements qu’il puisse aussi
        utiliser en dehors de l’école:
    • méthodes de prises de notes, d’organisation et de structuration de documents, planification du temps,
    • accès aux technologies modernes de gestion de l’information: médias, TV, audiovisuel, Internet, centre CYBERMÉDIA, participation à des échanges télématiques, à l’utilisation des banques d’outils pédagogiques et des serveurs pédagogiques;
    • méthodes de structuration, de planification et de "timing" dans l’organisation d’un travail quel qu’il soit;
    • méthodes de gestion de l’information: comment faire circuler adéquatement des informations au sein de l’école, réunions, affichage, distribution de documents, partenariat avec la hiérarchie et avec les intervenants extérieurs
    • apprentissage de la DÉMOCRATIE
    • Reconnaissance de délégués de classe, de représentants des élèves
    • Organisation de projets scolaires et/ou extra-scolaires, de telle sorte que peu à peu les élèves accèdent à une certaine autonomie avec un sens pratique des responsabilités.
  • 1.1.5 Permettre à l’élève de s’auto-évaluer, de s’auto-critiquer, de s’auto-orienter:
    • Rencontres possibles avec le Centre P.M.S.
    • Rédaction et mise en oeuvre de “CONTRATS”, soit d’ordre disciplinaire, soit d’aordre pédagogique, entre l’élève et l’équipe éducative.

  • 1.2 Organiser le plus judicieusement possible la formation permanente et continuée du personnel enseignant, d’encadrement et de direction

    Pour offrir aux jeunes un enseignement “contemporain”, il convient que les adultes qui les encadrent et les forment soient eux-mêmes initiés aux technologies nouvelles, au renouvellement scientifique et industriel, aux pédagogies et approches nouvelles concernant le monde spécifique de l’adolescence et de ses comportements, et qu’ils puissent “se recycler et se ressourcer” dans l’apprentissage et les contenus de leurs matières propres.
    Les directions veilleront à organiser les remplacements de ce personnel de la façon la plus harmonieuse qui soit.

    Dans le cadre de cette Formation Permanente (FPE), nos partenaires sont principalement :
    • ICAFOC : Formations concernant essentiellement les cours généraux organisées par le milieu universitaire: FUNDP Namur, Université de LLN
    • IFC : Formations dispensées par l’Institut de la Formation en cours de Carrière.
    • FPENL : Formations diverses organisées par les Services Diocésains et reconnues par la FPE au niveau du SeGEC et de la FESeC
    • SeDESS : Services Diocésains de l’Enseignement Secondaire et Spécialisé
    • FFC : Fonds de Formation de la Construction
    • CTNL : Centre des Technologies Nouvelles de Namur-Luxembourg (ISI Pierrard-Virton)
    • Diverses ASBL reconnues dans le domaine de la Formation Permanente (FPE): Université de Paix, Ecole des Parents et des Educateurs, CEFIS, etc

  • 1.3 Ouvrir l’école aux parents
    Des nombreux partenaires extérieurs de l’école, les parents restent les partenaires privilégiés. Dans la mesure du possible,  ils seront associés à un maximum de moments forts dans la vie scolaire.

  • 1.4 Favoriser la dynamique d’une pastorale scolaire
    Celle-ci est prise en main par un enseignant spécialisé dans ce domaine qui met en route des projets, les coordonne et permet ainsi à ses collègues enseignants d’introduire des approches plus spirituelles ou à vocation chrétienne au sein de séquences de cours autres que celles des cours de Religion. Cette pastorale scolaire peut ainsi se vivre au sein de PROJETS INTERDISCIPLINAIRES, en collaboration avec des partenaires extérieurs.

    Plus particulièrement, on privilégiera:
    • les grands moments de la vie liturgique et les grandes fêtes religieuses
    • les fêtes patronales (Saint-Eloi, Saint-Joseph, Saint-Nicolas, Sainte-Anne, Sainte-Barbe, Sainte-Marthe, ...)
    • des actions ponctuelles et concrètes: Journée de la Paix, Journée en SOL, Carême de Partage, animations de Noël, etc
    • des récollections (de 2 à 3 jours) en 5 de Transition
    • l’accueil des élèves de 3ème année
    • la journée d’accueil au DOA
    • ...

  • 1.5 Favoriser l’éducation à la santé au sein de l’école
    Introduire des attitudes, des actions, des rencontres, des pratiques qui permettent aux jeunes d’avoir une santé saine et équilibrée: notamment, action  ‘’Petit-déjeuner équilibré” au DOA, repas diététiques servis par les cantines, informations et formations émanant, par exemple, de la Croix-Rouge, de l’O.N.E., du Centre P.M.S., du service "Education et Santé" des Mutualités Chrétiennes, de l’ASBL "Question Santé", réflexions autour du "Défi Santé", etc.

2. Structures organisationnelles et stratégies pédagogiques prioritaires pour rencontrer les objectifs du PP et/ou pour répondre aux exigences décrétales: 18 PISTES CONCRÈTES

  • 2.1 Selon le NTPP disponible en début de chaque année scolaire, favoriser le dédoublement de classes jugées trop populeuses.

  • 2.2 Toujours selon le NTPP disponible, favoriser la création de périodes pour la remédiation ou le perfectionnement.

  • 2.3 Au DOA "Saint-Joseph", mettre sur pied une logique de concertation avec les Ecoles Libres Primaires de Florennes pour faciliter la transition entre les deux dernières années de l’Enseignement primaire et le premier degré de l’Enseignement Secondaire. Les moyens de concertation pourront se faire entre les directions concernées, entre des représentants des diverses équipes concernées. On sera attentif à évaluer la maîtrise des socles de compétence et on veillera à ce que le passage entre les deux niveaux d’enseignement se fasse dans la continuité et l’harmonie pour le bien-être pédagogique, psychologique et relationnel des élèves.

  • 2.4 Au DOA, entrer dans les projets spécifiques à l’enseignement différencié.

  • 2.5 Au DOA, si l’évaluation du Conseil de Classe l’estime nécessaire, mettre en oeuvre une "troisième année" dans le
    cycle pour les élèves qui en auraient besoin et ce, dans le respect de la législation en vigueur. Ainsi, on respecte le droit de l’élève de progresser à son rythme en pratiquant l’évaluation formative et la pédagogie différenciée.

  • 2.6 Au terme du DOA, en partenariat avec le Centre P.M.S. et en tenant compte des parents, le Conseil de Classe est
    responsable de l’orientation. Dans le courant du mois de mai, le DOA "Saint-Joseph" et l’ISPP organisent une journée de visites pour que tous les élèves du DOA rencontrent des élèves et des professeurs des 2ième degré organisé par l’ISPP. Le DOA "Saint-Joseph" demande également à ses élèves de citer les options qu’ils souhaiteraient poursuivre à l’ISPP. Ainsi, on respecte le droit de l’élève à construire son projet de vie scolaire et professionnelle.

  • 2.7 En ce qui concerne l’intégration des élèves issus de l’Enseignement Spécialisé, le DOA "Saint-Joseph" et l’ISPP
    mettront en oeuvre, au cas par cas, et en découvrant au fur et à mesure cette réalité nouvelle, des procédures organisationnelles et des structures pédagogiques pour favoriser, autant que faire se peut, l’intégration d’élèves issus de l’Enseignement Spécialisé.

  • 2.8 Mettre en oeuvre une politique de stages en entreprises à partir de la 5ième Professionnelle ou bien favoriser les heures
    de Pratique Professionnelle pour l’Enseignement de Qualification au sein des différentes implantations ou dans l’environnement proche de l’école (chantier-école, chantier-paroisse, collaboration avec le Fonds de la Formation de la Construction, etc)

  • 2.9 Favoriser et promouvoir l’emploi des bibliothèques et médiathèques au sein des deux établissements.

  • 2.10 Valoriser le matériel WIN en partenariat avec la Région Wallonne: répondre aux critères, mettre en place
    des structures et ressources humaines pour promouvoir au sein des deux établissements l’emploi des N.T.I.C. (Nouvelles Technologies de l’Information et de la Communication).

  • 2.11 Développer et promouvoir l’emploi du "parc informatique" au sein des deux établissements, soit dans une logique d’Enseignement Assisté par Ordinateur (essentiellement au DOA), soit dans une logique de multimédias, soit dans une logique de technologies industrielles nouvelles (automates programmables, Dessin Assisté par Ordinateur, etc) soit dans une logique de technologies nouvelles dans le domaine du traitement de l’information (traitements de texte, tableurs, gestion comptable, etc).

  • 2.12  Favoriser, autant que faire se peut, dans les compléments des grilles-horaires officielles, dans tous les degrés et dans les différentes options l’organisation des cours de:
    • GCPP : Gestion collective de projets pluridisciplinaires
    • GOPP :Gestion opérationnelle de projet personnel

  • 2.13 Favoriser chez les enseignants la mise en route de séquences de cours à vocation INTERDISCIPLINAIRE (Interdisciplinarité) ou bien avec des ouvertures à la CRÉATIVITÉ (notamment: ateliers d’écriture, expositions d’oeuvres artistiques, réalisations théâtrales ou scéniques, montages vidéos, participation au concours "Paroles" de l’ASBL ADILF, participation aux concours "Gerpinomath" et "Kangourou", etc).

  • 2.14 Favoriser l’ouverture au monde extérieur: visites d’entreprises, visites d’expositions culturelles, insertion socioculturelle (visites à des hômes d’enfants ou de personnes âgées, animations sur les métiers, etc).

  • 2.15 Favoriser la pratique de l’EDUCATION PHYSIQUE et la pratique sportive car, à partir du moment où l’on considère l’élève dans son intégralité, il convient de le considérer dans ses fonctions cognitives, affectives et également motrices.
    Le DOA et l’ISPP reconnaissent que les cours d’Education physique sont chargés de transformer et d’améliorer les conduites motrices des élèves. Au DOA comme à l’ISPP, les moyens pédagogiques utilisés lors des cours d’Education physique mettront l’élève en situation d’exercices, de jeu, de créativité, de compétition, de coopération. Par cette diversité de moyens pédagogiques, l’Education physique enrichira l’intelligence pratique et/ou l’intelligence de situations. Les règles de vie commune et l’apprentissage collectif trouveront d’autant mieux leur équilibre qu’on y aura fait place au corps, à la motricité, à la gestion du stress et à l’éducation à la santé.
    L’ISPP s’engage à mettre en place des "moments privilégiés" répartis sur la dernière année, pour permettre aux élèves de préparer leur projet de vie scolaire et/ou professionnelle après l’Enseignement Secondaire.

3. Démarches visant à organiser le soutien des élèves en difficultés

Dans la plupart de ces démarches, les professeurs qui ont une charge de titulariat, les enseignants qui ont un statut de coordinateur ainsi que les surveillants-éducateurs sont des personnes-ressources ou des personnes-relais privilégiées. Les procédures évoquées ci-dessous ne sont pas nécessairement énoncées dans un ordre chronologique mais elles sont certainement à mettre en oeuvre pour aller vers une réussite.

  • 3.1 Difficultés d’ordre pédagogique
    Procédures conseillées pour accompagner un élève qui éprouve des difficultés de type pédagogique:

  • 3.1.1 Repérage et décodage des difficultés par le Conseil de Classe

  • 3.1.2 Heures de remédiation, de soutien ou de rattrapage dans la mesure du NTPP disponible

  • 3.1.3 Contacts écrits et/ou verbaux avec les parents

  • 3.1.4 Mise en relation de l’élève avec le Centre P.M.S
    Pour le 1er degré : rédaction d’un Plan Individualisé d’Apprentissage (PIA) rendant l’élève acteur-responsable de son évolution vers la réussite et impliquant tous les acteurs de l’école y compris le PMS et les parents.

  • 3.1.5 Evaluation de la procédure par le Conseil de Classe


  • 3.2 Difficultés de type social et/ou familial
    Procédures conseillées pour accompagner un élève qui vit des difficultés extra-scolaires:

  • 3.2.1 Intervention toujours respectueuse de la vie privée et familiale de l’élève

  • 3.2.2 Rencontre avec les parents, la famille

  • 3.2.3 Mise en relation avec le Centre P.M.S.

  • 3.2.4 Si besoin est, contact avec le SAJ et le Tribunal de la Jeunesse dans le respect de la vie privée

  • 3.2.5 Intervention discrète et mesurée de Services Sociaux extérieurs


  • 3.3 Difficultés de type comportemental et/ou disciplinaire

  • 3.3.1 Rappel du Règlement d’Ordre Intérieur (ROI) à l’élève et/ou à ses parents

  • 3.3.2 Sanctions prises selon ce ROI

  • 3.3.3 Mise en relation avec les parents, la famille: suivi

  • 3.3.4 Mise en relation avec le Centre P.M.S.: suivi

  • 3.3.5 Rédaction d’un dossier écrit de type disciplinaire pour, éventuellement, réaliser une exclusion définitive et ce dans le respect des procédures édictées par le Décret

  • 3.3.6 Eventuellement, si l’urgence ou la gravité des faits et de la situation le justifient, mise en relation avec les services de Police: suivi éventuel vers le SAJ et/ou le Tribunal de la Jeunesse, toujours dans le respect de la vie privée de l’élève

  • 3.3.7 Mise en route d’un contrat de type disciplinaire rendant l’élève responsable-acteur de son évolution.

4. Ouverture de l’école au monde extérieur pour favoriser l’épanouissement des élèves

  • 4.1. Echanges organisés avec les partenaires extérieurs à l’établissement, notamment dans le domaine des activités artistiques et culturelles

    Le plus souvent possible mais sans non plus désorganiser ou bousculer de manière intempestive le bon déroulement des cours et des séquences pédagogiques, on organisera des activités qui permettront aux élèves de parfaire leurs connaissances et leurs acquis autrement que par la voie "scolaire". Pour ce faire, on établira des relations avec des partenaires comme, entre autres:
    • le Foyer Culturel de Florennes
    • la maison des jeunes de Florennes
    • Info Jeunes de Couvin
    • le réseau des Bibliothèques publiques
    • la Médiathèque de la Communauté Française
    • les cinémas de Charleroi et de Namur
    • différentes ASBL reconnues par le Ministère qui proposent des activités culturelles, théâtrales, cinématographiques, artistiques
    • des organisations telles que OXFAM, Amnesty International
    • les Services Clubs comme le Lion’s, le Rotary, etc
    • les excursions éducatives (Breendonk, Bruxelles, Anvers, etc)…

  • 5.2 Initiatives prises en matière de rythmes scolaires, d’animation culturelle, d’éducation à la citoyenneté, aux médias et à l’environnement

    Dans la même optique qu’au point précédent, les partenaires privilégiés sont:
    • la Fondation Roi Baudouin
    • Médiacteurs ASBL
    • L'Université de Mons (prévention des violences à l'école et du cyberharcèlement)
    • O.N.E., Croix-Rouge, "Education et Santé", etc
    • Services de la Région Wallonne

  • 5.3 Initiatives prises en matière de promotion des activités sportives et d’Education physique, notamment en collaboration avec les associations sportives implantées dans la zone de l’école. Toujours dans la même optique qu’aux points précédents, les partenaires privilégiés sont:
    • les salles du complexe sportif de Florennes et de Mettet
    • certaines salles, et à certaines conditions strictes, de la Base militaire aérienne de Florennes
    • ...

5. Démarches à entreprendre pour favoriser l’orientation des élèves

Dans cette optique, le partenaire privilégié reste le

Centre P.M.S. Libre de Couvin,
Rue de la Gare 43 - Tél. 060 34 48 89

On peut aussi avoir recours aux services:

  • des cellules de formation et d’information des syndicats, des Mutualités Chrétiennes, du FOREM, de l’ONEM
  • des Services Clubs comme le Lion’s et le Rotary
  • CEDOCEF ASBL (centre de documentation sur les carrières, les études et les formations)
  • SIEP ASBL (Service d’informations sur les études et les professions)
  • ...