01 FEV 2021
Inscriptions

Inscriptions

 

Pour le 1er degré: 1ère et 2ème années (Saint-Joseph DOA- tél: 071/688258): inscriptions du 1er février au 5 mars 2021

     Suite à la crise du Covid, il nous est impossible d'organiser une journée portes ouvertes ou de recevoir les parents. Néanmoins, une série de capsules vidéos seront disponibles sur ce site (onglet "actualités") à partir du 1er février afin de vous faire découvrir notre école.

Pour s'inscrire, il suffit de nous téléphoner, nous répondrons volontiers à vos questions et nous vous ferons parvenir un dossier d'inscription.

Vous pouvez également nous joindre par mail: direction@doaflorennes.be

Nous espérons vous rencontrer très prochainement.

Ecoles libres de Florennes
Home / Formations / Institut Saints-Pierre-et-Paul / Site Récollets / Règlement d'ordre intérieur
Site Récollets

Règlement d'ordre intérieur

1. La carte d’étudiant

  • 1.1. Chaque élève dispose d’une carte d’étudiant. La garder sur soi est une obligation. Elle sera remise à tout membre du personnel qui en fera la demande. La carte sera récupérée chez le Sous-directeur.

  • 1.2. La couleur de la carte détermine le droit qu’elle octroie :
    • 1.2.1. Rouge : interdiction absolue de quitter l’établissement durant les heures scolaires.
    • 1.2.2. Orange : sortie autorisée durant les heures scolaires avec restriction.
    • 1.2.3. Verte : sortie autorisée durant les heures scolaires.

  • 1.3. La sortie autorisée durant les heures scolaires vaut uniquement pour le temps de midi (de 12h50 à 13h20), durant les heures d’étude programmées en fin et début de journée et en cas d’étude exceptionnelle en début ou en fin de journée (lorsqu’un enseignant est absent et moyennant l’accord préalable du Sous-directeur ou de son délégué). Ces autorisations de sorties sont valables à condition que l’élève retourne directement à son domicile. Il est interdit, durant les heures scolaires, de traîner en ville ou de fréquenter les magasins, débits de boissons…

2. La journée scolaire

  • 2.1. L’horaire des cours
    • 2.1.1. Lundi, Mardi, Jeudi, Vendredi

      Montée en classe : 8h25
      1ère heure : 8h30
      2ème heure : 9h20
      3ème heure : 10h10
      Récréation (11h00-11h10)
      4ème heure : 11h10
      5ème heure : 12h00
      Récréation (12h50-13h20)
      6ème heure : 13h20
      7ème heure : 14h10
      8ème heure : 15h00
      Fin des cours : 15h50


    • 2.1.2. Mercredi

      Montée en classe : 8h20
      1ère heure : 8h25
      2ème heure : 9h15
      Récréation (10h05-10h15)
      3ème heure : 10h15
      4ème heure : 11h05
      Fin des cours : 11h55

3. L’accueil du matin

  • 3.1. Les élèves rejoignent l’établissement avant 8h25. Ils y pénètrent directement soit par l’entrée principale rue des Récollets soit par l’accès rue de Corenne.

  • 3.2. L’accueil du matin se fait sur la cour de récréation et nulle part ailleurs (sauf accord du Sous-directeur ou de son délégué). Seuls les élèves de rhétorique peuvent directement accéder à leur local par l’entrée côté villa.

  • 3.3. Néanmoins, la salle d’étude est libre d’accès tous les jours au matin (entrée côté villa). Celle-ci sera toutefois fermée entre 8h00 et 8h25 durant les mois de septembre, octobre,  début novembre (avant le congé de Toussaint), avril (après le congé de Pâques), mai et juin. Les élèves resteront dehors (sauf conditions climatiques exceptionnelles, maladie…).

  • 3.4. Il est demandé aux élèves de ne pas stationner devant l’école, aux arrêts de bus et dans les rues de Florennes ni d’avoir des comportements déplacés ou provocateurs.

  • 3.5. Il est demandé aux élèves de venir à l’école uniquement avec ce qui est strictement nécessaire à la vie scolaire. On évitera d’apporter des objets de valeurs (GSM…). Les assurances de l’école ne dédommagent ni leur bri, ni leur disparition.

4. La montée en classe

  • 4.1. Première sonnerie à 8h25 (8h20 le mercredi) : les élèves rejoignent directement leurs locaux dans la calme et la discipline et attendent l’enseignant. Deuxième sonnerie à 8h30 (8h25 le mercredi) : les cours débutent.

  • 4.2. La même procédure s’applique à la fin du temps de récréation du matin et de midi.

5. Les temps de récréation

  • 5.1. La grande cour en face du réfectoire est strictement réservée aux élèves de 1ère et 2ème années. Il est interdit aux élèves de 3-4-5-6 d’y circuler, d’y stationner et d’y manger.

  • 5.2. La petite cour située en face du hall sportif, le préau (toilettes) et le passage  situé entre les deux sont des zones réservées à tous les élèves.

  • 5.3. Le passage situé en face du bâtiment de l’ISPP avec le petit muret longeant le ruisseau est strictement réservé aux élèves de 3-4-5-6.

  • 5.4. La zone située entre Siloé (chapelle) et la Villa est strictement réservée aux élèves de 3-4-5-6.

  • 5.5. L’accès au réfectoire est réservé aux élèves de 3-4-5-6 de 12h50 à 13h15. Ils pourront y rester plus longtemps avec l’accord des éducateurs présents. Les élèves en étude en 5ème heure peuvent accéder au réfectoire moyennant l’accord des éducateurs.

  • 5.6. L’accès au parc est interdit à tous les élèves (sauf dans le cadre d’un cours et sous la responsabilité d’un enseignant).

  • 5.7. Les toilettes sont essentiellement accessibles aux heures de récréation et sur le temps de midi. On utilisera exclusivement celles qui se trouvent dans la cour de récréation. Il est bon de rappeler que les toilettes ne sont pas un fumoir, un chauffoir, un parloir ou un salon de beauté.

  • 5.8. Seuls les élèves de 6ème sont autorisés à fréquenter, durant les récréations, les toilettes des couloirs.

  • 5.9. Seuls les élèves de 6ème sont autorisés à manger dans leur local.

  • 5.10. Les combats de boules de neige et les jets d’objets quelconques sont interdits.

  • 5.11. Fumer et vapoter sont interdits dans l’enceinte de l’établissement.

  • 5.12. Les élèves qui ne dinent pas en famille ne peuvent quitter l’établissement. Ils prendront leur collation dans les endroits prévus.

  • 5.13. Quitter l’établissement sans permission est une faute grave qui vaudra à son auteur une lourde sanction.

  • 5.14. Seuls les élèves de 6ème, les majeurs et ceux domiciliés à Florennes, moyennant une autorisation parentale délivrée en début d’année, peuvent quitter l’établissement sur le temps de midi (de 12h50 à 13h20).

  • 5.15. Interdiction absolue pour tous les élèves de sortir de l’école durant la récréation du matin.

  • 5.16. Interdiction de stationner devant la grille pendant le temps de midi.

  • 5.17. Interdiction de ramener dans l’enceinte de l’école tout aliment de friterie ou assimilé.

  • 5.18. Interdiction de stationner ou de se promener dans les bâtiments de l’école durant les récréations. Dans certains cas, le Sous-directeur ou son délégué peut accorder une dérogation.

  • 5.19. Il n’y aura pas de temps de midi anticipé et prolongé sauf pour les élèves domiciliés à Florennes (seulement s’ils retournent chez eux) avec l’accord du Sous-directeur.

  • 5.20. Durant le temps de midi, la sortie de l’établissement et le retour à l’école se font uniquement par l’entrée principale rue des Récollets. L’élève présentera sa carte d’étudiant à tout membre du personnel qui la demandera.

  • 5.21. Seul le Sous-directeur ou son délégué est habilité à délivrer une autorisation de sortie exceptionnelle sur le temps de midi. Il le fera en appréciant la demande de l’élève ou de ses parents. L’élève la lui soumettra avant la récréation de 11h00.

  • 5.22. Il est interdit de manger et de boire en dehors des endroits prévus à cet effet. Seuls les élèves de 6ème sont autorisés, sous certaines conditions, à manger dans leur local.

  • 5.23. Les sorties durant les heures d’étude sont interdites pour tous les élèves (aussi les majeurs) même avec une carte verte sauf accord préalable du Sous-directeur ou de son délégué.

6. La présence à l’école

  • 6.1. Les absences
    • 6.1.1. Si un élève est dans l’incapacité de se rendre à l’école, même pour une heure de cours, lui ou ses parents téléphoneront avant 8h25 (8h20 le mercredi) au secrétariat pour l’informer de son absence. Si le secrétariat est indisponible, lui ou ses parents prendront contact avec un éducateur. Si ceux-ci sont indisponibles, ils prendront contact avec le Sous-directeur mais uniquement dans cet ordre.

      Secrétariat/accueil : Madame Tocquin
      Educateurs : Monsieur Solbreux - Madame Rouard - Madame Cailleaux
      Sous-directeur : Monsieur Renoirde
      071/688675 - 071/688258

    • 6.1.2. Toute absence doit être justifiée et motivée par une note écrite des parents. Au-delà de trois jours, elle doit donner lieu à la présentation d’un certificat médical rédigé en début de maladie. Le document couvrant l’absence doit être rentré à l’école au plus tard le lendemain du dernier jour d’absence si celle-ci ne dépasse pas trois jours, le quatrième jour dans les autres cas. Au retour, l’élève se présentera, avant toute autre activité, au secrétariat.

    • 6.1.3. Il est de la liberté du chef d’établissement ou de son délégué de refuser les motifs d’absence qu’il estime injustifiés : justification rentrée hors délai, certificat médical incomplet ou rentré hors délai, certificat médical justifiant une absence pour raisons familiales, vacances prises pendant une période scolaire, justification pour une maladie toujours le même jour de la semaine, justification pour motifs familiaux ne relevant pas de cas de force majeur ou de circonstances exceptionnelles liées à des problèmes de transport familiaux, de santé mentale ou physique de l’élève, justification dont le motif n’est pas clairement précisé (les mots « raisons familiales » ne suffisent pas à justifier une absence).

    • 6.1.4. L’absence illégale, même à une seule heure de cours, sera comptabilisée comme un demi-jour d’absence injustifiée.

    • 6.1.5. La loi fixe à 20 le nombre de demi-jours d’absences injustifiées. Au-delà, l’élève est considéré comme élève libre. En outre, le chef d’établissement ou son délégué est tenu de signaler l’élève mineur à la Direction générale de l’enseignement obligatoire à partir du 9ème jour d’absence injustifiée. L’élève majeur ayant accumulé plus de 20 demi-jours d’absences injustifiées peut faire l’objet d’une procédure d’exclusion définitive. A partir de 10 demi-jours jours d’absences injustifiées, le chef d’établissement ou son délégué convoque l’élève et ses parents ou la personne investie de l’autorité parentale, s’il est mineur.

    • 6.1.6. La loi fixe à 16 le nombre de demi-jours d’absences pouvant être couverts par une note écrite des parents. Au-delà, toute nouvelle absence devra être justifiée au moyen d’un certificat médical.

    • 6.1.7. Toute absence, même pour une heure de cours, résultant d’un rendez-vous médical ou d’une convocation par une autorité publique devra être justifiée par une attestation officielle.

    • 6.1.8. En cas d’absence à une interrogation, la nécessité de représenter l’interrogation sera laissée à l’appréciation du professeur.

    • 6.1.9. En période d’examens, toute absence, même d’un jour, doit être justifiée par un certificat médical. La représentation des examens sera soumise à l’appréciation du conseil de classe.

    • 6.1.10. Les vacances ne seront ni anticipées, ni prolongées.

  • 6.2. La prise des présences
    • 6.2.1. Le professeur de la première heure est chargé de consigner le nom des élèves absents. Il le fera sur le document prévu à cet effet et le remettra à l’éducateur lors de son passage en classe.

    • 6.2.2. Les présences seront prises au matin et après-midi.

    • 6.2.3. Les professeurs sont invités à signaler au secrétariat toutes les absences suspectes.

    • 6.2.4. La commande de sandwich se fait au moment de la prise des présences. L’élève est responsable de sa commande et doit s’en inquiéter auprès de l’enseignant ou du secrétariat.

  • 6.3. Les arrivées tardives et départs anticipés
    • 6.3.1. Lorsqu’un élève est dans l’impossibilité de rester à l’école et doit repartir anticipativement pendant les heures de cours, sans avoir prévenu au préalable le secrétariat via un mot des parents ou un certificat médical, il est dans l’obligation d’en faire la demande à la Sous-direction. Il ne pourra quitter l’établissement qu’avec un accord écrit dans le journal de classe et après que le secrétariat ait téléphoné à ses parents.

    • 6.3.2. Lorsqu’un professeur est absent et que l’élève devait avoir cours avec celui-ci la ou les dernières heures de la journée, il ne peut quitter l’école anticipativement qu’avec l’accord de la Sous-direction. Une étiquette sera collée dans le journal de classe.

    • 6.3.3. Lorsqu’un professeur est absent et que l’élève devait avoir cours avec lui la ou les premières heures de la matinée, il ne peut arriver à l’école tardivement qu’avec l’accord de la Sous-direction. Une étiquette aura été collée le jour d’école précédant dans le journal de classe.

    • 6.3.4. Lorsqu’un élève est dans l’impossibilité d’arriver à l’heure à l’école (avant 8h25 au matin ou avant 13h25 après-midi et à chaque heure de cours durant la journée) et qu’il n’a pas prévenu au préalable le secrétariat via un mot des parents ou un certificat médical, il est dans l’obligation de se présenter à l’accueil afin de faire notifier son retard dans le journal de classe (seule condition valable pour entrer en classe). Toute absence doit être excusée dès que possible par téléphone, puis justifiée par écrit dans les 4 jours ouvrables.

    • 6.3.5. L’éloignement du domicile ne constitue pas un motif acceptable pour justifier les arrivées tardives.

    • 6.3.6. Les retards répétés, sans motifs valables, seront sanctionnés.

    • 6.3.7. Les réseaux sociaux ne seront jamais utilisés pour signaler l’absence d’un professeur. Seule l’école est habilitée à informer les élèves. Si ceux-ci ne sont pas sur le site, un SMS sera envoyé aux responsables.

      Tout manquement à ces obligations sera considéré comme une absence injustifiée et sera sanctionné.

7. La participation aux cours et aux intercours

  • 7.1. Lorsqu’un membre du personnel entre en classe, les élèves se lèvent et font silence pour l’accueillir.

  • 7.2. Le professeur qui a la charge d’un cours devra pouvoir exercer sa tâche sans obstacles ni entraves d’aucune sorte. L’élève collaborera avec le professeur pour que tous progressent. Il s’interdira de retarder ou d’esquiver les activités à faire en classe ou à domicile.

  • 7.3. Toute fraude, sous n’importe quelle forme (copiage, échange de réponse…) sera toujours poursuivie et sanctionnée.

  • 7.4. Les devoirs et travaux divers seront toujours remis à la date fixée par le professeur.

  • 7.5. L’élève aura toujours avec lui les affaires (notes de cours, matériel, manuel, syllabus, etc.) nécessaires à chaque activité de cours.

  • 7.6. L’intercours n’est pas un temps de récréation, il ne se passe pas dans les corridors, ni, pour des raisons de sécurité, sur les tablettes des fenêtres. Il n’est pas l’occasion de fréquenter les toilettes. Il sert à se préparer au cours suivant : après avoir rapidement pris les affaires du cours à venir, l’élève se retrouve calmement dans sa classe.

  • 7.7. Les élèves qui doivent changer de local de classe rejoignent directement, en bon ordre et dans le calme, le local désigné après avoir fait place nette sur le banc car il sera occupé, sans doute, par un élève d’une autre classe.

  • 7.8. Les déplacements hors des classes (vers la chapelle, la salle informatique et les salles de gymnastique, par exemple) se font toujours sous la responsabilité d’un professeur et dans le respect des règles en vigueur.

8. Les documents de travail

  • 8.1. Le journal de classe
    • 8.1.1. Le journal de classe est un document officiel soumis au contrôle de la Commission d’homologation des diplômes. Il doit être tenu rigoureusement à jour et soigneusement complété. Il doit comporter la mention des matières vues pour chaque heure de cours. Les indications sur les travaux à faire seront notées avec l’énoncé du jour où ils seront réclamés. Le contenu du journal de classe sera toujours soumis aux professeurs. Régulièrement, le journal de classe sera présenté à la signature des parents, spécialement lorsqu’un éducateur ou un professeur y aura fait écrire un avis ou une remarque. Toute mention étrangère au travail scolaire – a fortiori les graffiti – rendra le journal de classe irrecevable. A la fin de l’année scolaire, le journal de classe sera remis à l’école par le biais des éducateurs.

  • 8.2. Le bulletin
    • 8.2.1. Le bulletin est un document administratif porteur des informations concernant l’évolution et les conclusions de l’apprentissage de l’élève. Il sera tenu avec la même rigueur que le journal de classe. Les mentions apportées par un professeur ne subiront jamais la moindre retouche de la part d’un élève. A la demande de l’école, le bulletin sera régulièrement signé par les parents. Le bulletin est propriété de l’école. L’élève en prendra le plus grand soin et s’interdira toute annotation ou graffiti. Falsifier le bulletin, le retoucher constituent des fautes graves qui vaudront à l’élève une lourde sanction.

  • 8.3. Les notes de cours
    • 8.3.1. Les notes de cours sont des instruments de travail personnel pour l’élève. Elles constituent aussi des documents officiels contrôlés par la Commission d’homologation. A ce titre, elles doivent refléter le plus exactement possible l’apprentissage de chacun. Elles seront tenues à jour soigneusement. On n’admettra pas de photocopies du cahier d’un autre élève, sauf accord du professeur, noté dans le cahier.

9. Le respect de l’autre

  • 9.1. L’élève fera preuve de la plus grande réserve en ce qui concerne les manifestations d’affection envers autrui dans le cadre de relations amoureuses.

  • 9.2. Les coups portés à autrui et, déjà, leur menace, sont jugés inadmissibles : ils seront punis par une lourde sanction. En outre, la direction se réserve le droit de porter les faits à la connaissance de la justice et d’ouvrir une procédure de renvoi définitif.

  • 9.3. Toute injure, toute moquerie, toute allusion méchante ou tout jeu de mots, toute propagation de rumeurs médisantes, toute forme de harcèlement, toute prise ou utilisation malveillante de photographie à l’encontre de quiconque (professeurs, élèves, etc.), toute diffusion de données confidentielles seront rejetées par tous quel que soit le média utilisé (messagerie vocale, SMS, messagerie électronique, réseaux sociaux, blogs, etc.). De tels agissements seront punis par une lourde sanction. En outre, la direction se réserve le droit de porter les faits à la connaissance de la justice et d’ouvrir une procédure de renvoi définitif.

  • 9.4. Toute forme de rejet, d’exclusion d’autrui – qu’elle soit passive ou active – ne peut être tolérée.

  • 9.5. Toute grossièreté et toute impolitesse (refuser de céder le passage à un autre, ne pas retenir une porte, etc.) seront clairement bannies du comportement de chacun. Y compris dans le langage.

10. Les tenues vestimentaires

  • 10.1. Par respect de soi-même, chacun(e) adoptera une tenue propre et adéquate. L’habillement doit être en corrélation avec le sens de la présence de l’élève à l’école : la formation intellectuelle, l’éducation psychologique et morale. Dès lors, il est demandé d’exclure les habits provocants, les habits excentriques ou les habits qui laissent à voir une partie intime de l’anatomie (poitrine, nombril, bas du ventre) ou de l’habillement (string, soutien-gorge, caleçon américain, etc.).

  • 10.2. Concernant les coiffures, on évitera, dans la mesure du possible, les colorations et les coupes excentriques, notamment les dreadlocks, les spikes ou les cheveux qui cachent le visage.

  • 10.3. Certaines formes de « piercing » sont tolérées. La Sous-direction analysera chaque cas individuellement.

  • 10.4. Le port de la casquette ou de tout couvre-chef est toléré dans la cours de récréation mais interdit dans les bâtiments.

  • 10.5. Le non respect des dispositions réglementaires en matière vestimentaire entraînera un rappel à l’ordre la première fois, le renvoi à domicile afin d’adopter une tenue conforme la deuxième fois, une sanction et un renvoi à domicile afin d’adopter une tenue conforme dès la troisième fois.

11. La propreté

  • 11.1. Chaque classe doit se sentir responsable de son local de classe et prendre en charge l’entretien de celui-ci (nettoyage, rangement, embellissement, etc.). Chaque classe prendra les dispositions nécessaires pour alléger le travail de l’équipe d’entretien et respecter ses conditions de travail. Le titulaire et les professeurs inviteront les élèves à assumer cette responsabilité.

  • 11.2. Chacun veillera à mettre lui-même dans les poubelles tous les déchets produits par sa consommation, que ce soit en classe, au réfectoire, dans les cours ou les couloirs.

  • 11.3. Chacun veillera à utiliser rigoureusement les poubelles sélectives.

  • 11.4. Il est interdit de manger et de boire en dehors des endroits prévus à cet effet. Les élèves de 6ème sont autorisés – sous certaines conditions – à manger dans leur local.

  • 11.5. Les inscriptions et les graffiti de même que toute autre dégradation au cadre de vie de l’école seront rigoureusement bannis et sanctionnés par un rappel à l’ordre et l’obligation pour l’élève de nettoyer.

  • 11.6. Chacun est responsable de son banc. La présence d’un graffiti sur la tablette d’un banc justifie que l’on prévienne sans tarder son professeur.

  • 11.7. À la fin de chaque cours, les élèves et les professeurs s’assureront que les fenêtres sont fermées, les lampes éteintes et la porte fermée à clé. Il est interdit aux élèves de rester seul en classe sauf sous la surveillance d’un enseignant.

  • 11.8. Chacun veille à ce que les cours de récréation restent propres.

  • 11.9. Les bancs mis à la disposition des élèves entre la chapelle et la villa durant les mois d’avril, mai, juin, septembre et octobre doivent uniquement servir à manger, étudier et se rassembler paisiblement pour discuter. L’endroit doit rester propre et aucune dégradation ne sera admise. De plus, il est interdit de marcher sur les bancs ou encore de se coucher dessus.

12. Les technologies

  • 12.1. L’emploi du GSM est toléré uniquement dans la cour de récréation. Il sera « neutralisé » par son propriétaire au moment où il accède dans le bâtiment. Pour éviter toute méprise, l’élève le maintiendra dans son cartable ou dans les poches fermées de son manteau.  Tout dérangement causé en classe par sa sonnerie entraînera sa confiscation jusqu’au moment où un courrier sera adressé au Sous-directeur, par les parents, demandant la restitution du GSM.

  • 12.2. L’emploi des appareils photos numériques et des baladeurs (MP3, IPOD…) est toléré uniquement dans la cour de récréation. Pour éviter toute méprise, l’élève les maintiendra dans son cartable ou dans les poches fermées de son manteau. Il s’interdira aussi de porter des écouteurs. Le non respect de ces dispositions entraînera la confiscation de l’appareil jusqu’au moment où un courrier sera adressé au Sous-directeur, par les parents, demandant la restitution du matériel.

  • 12.3. Il est interdit de détourner de leur emploi scolaire les ordinateurs qui sont mis à la disposition des élèves. La consultation de sites pornographiques sera sévèrement sanctionnée par une lourde sanction.

  • 12.4. Il est interdit de reconfigurer les ordinateurs mis à la disposition des élèves. Et cela, de n’importe quelle façon que ce soit.

  • 12.5. Il est interdit de charger des virus, de configurer des pop-up, etc.

  • 12.6. Toute injure, toute moquerie, toute allusion méchante ou tout jeu de mots, toute propagation de rumeurs médisantes, toute forme de harcèlement, toute prise ou utilisation malveillante de photographie à l’encontre de quiconque (professeurs, élèves, etc.), toute diffusion de données confidentielles seront rejetés par tous quel que soit le média utilisé (messagerie vocale, SMS, messagerie électronique, réseaux sociaux, blogs, etc.). De tels agissements seront punis par une lourde sanction. En outre, la direction se réserve le droit de porter les faits à la connaissance de la justice et d’ouvrir une procédure de renvoi définitif.

  • 12.7. Tous les objets décrits ci-dessus oubliés, volés ou cassés ne seront en aucun cas sous la responsabilité de l’école.

13. La sécurité

  • 13.1. Les consignes de sécurité
    • 13.1.1. Que ce soit en classe, dans les couloirs ou les cours, chacun(e) veillera à contrôler ses actes de façon à ne jamais mettre en danger l’intégrité physique d’autrui (bousculades, poursuites, coups, blessures, etc.).

    • 13.1.2. En classe, ainsi que dans les salles spécialisées, comme par exemple dans les laboratoires de sciences, chaque élève aura le souci de respecter toutes les consignes orales et écrites, dans l’utilisation des instruments blessants, des produits toxiques et des appareils, notamment électriques.

  • 13.2. Les comportements dangereux
    • 13.2.1. Les combats de boules de neige et les jets d’objets en tout genre sont interdits. L’élève s’interdira, par exemple, de viser un(e) camarade avec une balle, ou tout autre objet usuel.

    • 13.2.2. Les buts ou les panneaux de basket ne sont pas destinés aux exercices de suspension à ces engins.

    • 13.2.3. L’irrespect des consignes de sécurité, l’utilisation malveillante ou volontairement détournée des instruments blessants, des produits toxiques, des appareils vaudra à l’élève une lourde sanction. Dans les cas les plus graves, la direction se réserve le droit d’engager une procédure d’exclusion.

  • 13.3. Les consignes d’évacuation
    • 13.3.1. Des informations concernant l’évacuation du l’école en cas de danger sont affichées dans les locaux scolaires : elles seront connues de tous et les directives qu’elles énoncent seront toujours rigoureusement observées.

14. Les maladies et accidents

  • 14.1. Les médicaments
    • 14.1.1. L’école n’est pas autorisée à délivrer des médicaments aux élèves, aussi inoffensifs soient-ils (ex. aspirine, etc.). Seules les blessures bénignes seront soignées par les membres du personnel qui ont suivi une formation de secouriste. En cas de blessure ou problème de santé grave, il sera fait appel à un médecin ou au SAMU de la région de Florennes. En cas de douleur persistante ou d’accident sérieux survenu à un élève, l’éducateur concerné prendra contact avec les parents afin d’évaluer de commun accord la mesure adéquate. Si les parents ne sont pas joignables, l’éducateur ou le secouriste évaluera la situation en « bon père de famille ».

  • 14.2. Le local « infirmerie »
    • 14.2.1. Seuls les élèves ayant été vus par Mme Tocquin sont autorisés à séjourner à l’infirmerie (bureau des éducateurs au local 18).

    • 14.2.2. Le retour en classe ne peut se faire qu’avec l’accord de Madame Tocquin ou d’un responsable.

15. Les examens

  • 15.1. Les examens écrits
    • 15.1.1. En période d’examens, toute absence, même d’un jour, doit être justifiée par un certificat médical.

    • 15.1.2. Durant les examens, les classes sont parfois mélangées. L’élève est tenu de se conformer scrupuleusement à toutes les consignes qui résultent de cette nouvelle répartition : nouvel emplacement de rang, nouveau banc, etc.

    • 15.1.3. L’élève n’aura sur son banc que le matériel strictement nécessaire à l’examen : crayon, gomme, taille-crayon, stylo, effaceur, Tipp-ex, ainsi que, le cas échéant, un matériel spécialisé tel qu'il a été requis ou autorisé (dictionnaire, atlas, calculatrice). Rien d’autre. Le superflu ou le prohibé doivent rester au fond du cartable placé dans un endroit du local déterminé par le professeur avant le début de l'épreuve.

    • 15.1.4. L’élève est responsable de son environnement. Il vérifiera donc avant le début de l'examen qu'il n'y ait sur la tablette de son banc aucune inscription en rapport avec une matière de cours, aucun document non plus en dessous et à proximité de son banc (ne pas oublier les appuis de fenêtre, les étagères si elles se trouvent à portée de main ou du regard).

    • 15.1.5. Quand le professeur procède à la distribution des examens, c’est à l’élève de contrôler que l’entête de son questionnaire d’examen comporte effectivement le nom de son professeur et la référence de sa classe, qu’il n’y ait pas d’anomalie dans la mise en page, la photocopie et l’agrafage des pages du questionnaire. En cas de problème, l’élève fera immédiatement appel au professeur chargé de la surveillance de l’épreuve. Toute acceptation passive d’une situation irrégulière sera considérée comme une forme de fraude et sanctionnée.

    • 15.1.6. Quand l'examen est entamé, l’élève doit se taire. S’il a un avis à exprimer, une demande à formuler, il lèvera simplement la main pour attirer l'attention du professeur chargé de la surveillance. Dans le même ordre d'idée, l’élève n'est pas autorisé(e) à solliciter l'attention d'un condisciple, ni à communiquer, ni à partager avec quiconque, du matériel - il faudra qu’il assume ses oublis.

    • 15.1.7. Les feuilles de brouillon sont des documents « officiels » au même titre que les feuilles d’examen. L’élève indiquera, sur chacune d'elle, son nom et celui de son professeur. En aucun cas, le professeur en charge de la surveillance n'admettra que des informations étrangères à la résolution des exercices y figurent (par exemple, une inscription qui pourrait passer pour une demande de renseignements adressée à son voisin).

    • 15.1.8. La tablette du banc offre un espace limité. C'est à l’élève de l'occuper pour que son brouillon et sa copie d’examen ne puissent être à portée du regard de son voisin et susciter chez lui la tentation de les consulter.

    • 15.1.9. Il est interdit de jeter des regards à gauche et à droite, de lorgner la copie du voisin, d'adopter une attitude ambiguë (cheveux devant les yeux, mains sur le front, etc.). Si le cas se présente, le professeur adressera, sans ambiguïté, un rappel à l'ordre. Une récidive de la part de l’élève provoquera, éventuellement, l'interruption de l'examen, son départ de la classe, et un passage obligé au bureau de la Sous-direction.

    • 15.1.10. La découverte d'une fraude préméditée entraîne l'interruption immédiate de l'épreuve et éventuellement son annulation. Le cas sera traité par la Sous-direction comme une faute grave (lourde sanction, mesure de renvoi, contact avec les parents ...).Sont précisément visés les graffiti, les copions, l’utilisation frauduleuse des calculatrices, des GSM, des iPod et autres MP3, etc.

    • 15.1.11. A l'issue du temps réglementaire, c'est à l’élève qu’il incombera de vérifier que ses copies (net + brouillon) sont bien parvenues dans les mains du professeur au moment de leur collecte.

    • 15.1.12. Aucune copie parvenue hors des délais en dehors du local de classe ne sera prise en considération.

  • 15.2. Les examens oraux
    • 15.3. Lors des examens oraux, les élèves stationneront dans le local prévu par les enseignants. Ils resteront calmes et parleront à voix basse de manière à ne jamais perturber les examinateurs ni les élèves en train d’être interrogés.

    • 15.4. Ils se présenteront au-moins 30 minutes avant l’heure de passage prévue.

16. Les sorties scolaires (1 jour ou plus)

  • 16.1. Les grands principes d’un voyage scolaire – d’une activité à l’extérieur
    • 16.1.1. La finalité culturelle et pédagogique du voyage suppose
      • 16.1.1.1. Le respect du projet de voyage, de l’activité tel qu’il a été défini.

      • 16.1.1.2. Le savoir-vivre fait de respect, de politesse, d’écoute et d’attention lors des visites culturelles.

      • 16.1.1.3. Le savoir-vivre fait de respect à l’égard des lieux et des personnes qui nous hébergent.

      • 16.1.1.4. La possession de documents administratifs (carte d’identité, passeport, autorisation parentale, …)  en règles. En cas de non respect des cette consigne, le voyage de l’élève sera annulé et aucun remboursement ne sera effectué.

    • 16.1.2. Les contraintes inhérentes à la vie en groupe supposent
      • 16.1.2.1. Le respect des directives : en priorité, celles données par le/la titulaire de classe ou les responsables du groupe ; en second lieu, celles exprimées par le guide, l’autocariste, l’hôtelier.

      • 16.1.2.2. Le respect de l’autre : sa personnalité, son corps, ses biens.

      • 16.1.2.3. La ponctualité aux heures et lieux de rendez-vous des activités du groupe.

      • 16.1.2.4. Le critère du groupe passe avant celui de l’initiative individuelle.

    • 16.1.3. Les consignes sécuritaires
      • 16.1.3.1. « Jamais seul(e) »

      • 16.1.3.2. Demander l’autorisation ou donner ses coordonnées à un des professeurs responsables dans le cas où l’on serait amené à s’écarter du groupe.

      • 16.1.3.3. La surveillance rapprochée de ses effets personnels.

      • 16.1.3.4. La prudence en tout : en particulier, éviter l’ostentation, la provocation ou le risque.

  • 16.2. Quelques conduites fautives
    • 16.2.1. Les manquements aux finalités culturelles et pédagogiques du voyage, de l’activité :
      • 16.2.1.1. Le non respect des personnes, des coutumes et des biens du pays visité.
      • 16.2.1.2. Les comportements inadaptés lors des visites culturelles ou du travail : le manque d’investissement, d’attention, d’écoute par ex.

    • 16.2.2. Le non respect de quelques « incontournables » consignes de groupe :
      • 16.2.2.1. Être en retard aux rendez-vous fixés.

      • 16.2.2.2. Enfreindre le règlement du lieu d’hébergement.

      • 16.2.2.3. Enfreindre les règles du couvre-feu : après celui-ci, sortir du lieu d’hébergement, sortir de la chambre ou du dortoir, faire du bruit, aller dans la chambre d’autrui.

      • 16.2.2.4. Modifier les attributions des chambres.

    • 16.2.3. La consommation d’alcool.
      • 16.2.3.1. Boire de l’alcool, sous n’importe quelle forme que ce soit, en chambre ou ailleurs, seul ou à plusieurs, en petite quantité ou sans limites et en transgressant en plus les règles du couvre-feu constitue une faute grave qui vaudrait à son auteur une lourde sanction et un ou plusieurs jours d’exclusion.

    • 16.2.4. Le port du baladeur lors d’une visite, d’une visite guidée ou d’une activité de groupe.
      En d’autres mots, le baladeur n’est pas défendu mais il est interdit, lorsque dans certaines situations, il dérange la bonne marche des visites, ….

    • 16.2.5. L’utilisation du GSM ou la sonnerie du GSM lors de toute visite et activité de groupe.
      En d’autres mots, le GSM n’est pas défendu mais il est interdit lorsqu’il trouble la relation au sein d’un groupe et perturbe l’organisation ou la vie de celui-ci.

  • 16.3. L’esprit d’un voyage scolaire.
    • 16.3.1. Le sens du voyage scolaire est avant tout culturel et pédagogique. Par contre, le transformer en vacances d’une bande de copains présente toujours le risque de muer les participants en consommateurs de plaisirs futiles, infantiles et individualistes.

    • 16.3.2. La réussite d’un voyage scolaire tient essentiellement à l’ouverture d’esprit à une autre culture, à l’émotion perçue face aux découvertes de l’étranger et à la qualité des relations entre participants. Cette réussite est affaire de confiance, d’éveil, de concessions, de bonne humeur et de respect.

    • 16.3.3. L’esprit général des consignes, recommandations ou règles est une invitation à se prendre en charge personnellement et à avoir des comportements responsables au sein d’un groupe.

    • 16.3.4. Toute infraction au règlement du voyage est passible de sanction. Cette sanction est laissée à l’appréciation du titulaire, du responsable du groupe ou du Sous-directeur. Elle peut être prise durant le voyage ou postposée lors du retour à l’école.

17. Les assuétudes

  • 17.1. La consommation de tabac est interdite sur tous les sites de l’école.

  • 17.2. La consommation et la détention de boissons alcoolisées sont interdites dans et aux abords de l’école ainsi que dans toute activité organisée par l’école.

  • 17.3. La consommation, la détention et a fortiori la vente de toute drogue, dans le cadre de l’école, sont non seulement incompatibles avec l’esprit de l’institut mais également interdits par la loi civile.

  • 17.4. Dans le domaine de la détention, de l’usage et de l’échange de produits stupéfiants, tout acte répréhensible de la part de toute personne relevant de la responsabilité de l’école sera systématiquement dénoncé à la Justice. C’est en accord avec celle-ci que l’école déterminera ses propres sanctions. La simple détention de drogue est, à elle seule, un motif d’exclusion de l’école. L’usage de drogue et a fortiori l’échange (considéré comme un commerce) constituent bien entendu des circonstances aggravantes laissées à l’appréciation du Tribunal.

18. Les sanctions

  • 18.1. En cas de non observation de l’une ou l’autre de ces règles, l’élève aura à s’expliquer avec l’éducateur, son professeur ou le Sous-directeur. Il examinera avec lui comment réparer l’erreur commise. Ces réparations pourront donner lieu à des actions très concrètes liées aux règles négligées, à des activités susceptibles de rendre service à autrui, à des travaux « classiques » sous forme d’observation écrite, de travail d’intérêt général ou de retenue…

  • 18.2. Lorsqu’une observation orale (rappel à l’ordre), même répétée, s’avère inefficace, le professeur recourt à l’observation écrite au journal de classe. L’observation écrite peut donner lieu à un travail supplémentaire en rapport avec le problème rencontré.

  • 18.3. Le travail d’intérêt général, donné par un éducateur ou un professeur, précise le travail à remettre, le motif de celui-ci et son délai d’exécution.

  • 18.4. La retenue a pour but d’attirer l’attention sur des faits jugés importants. Il précise la date de la retenue ainsi que le travail à effectuer durant le temps de la retenue. Les retenues sont décidées en concertation avec le Sous-directeur. La notification de retenue est présentée à la signature des parents et montré à l’éducateur le lendemain.

  • 18.5. L’exclusion du cours à titre temporaire est une mesure exceptionnelle justifiée par un comportement d’élève tel que, malgré les avertissements et observations, il empêche le déroulement normal du cours. Tout professeur ayant exclu un élève de son cours l’enverra chez l’éducateur à la salle d’étude avec une note au journal de classe qui sera signée par l’éducateur de permanence. Des dispositions supplémentaires ultérieures pourront être éventuellement prises.

  • 18.6. La lourde sanction est donnée pour des faits graves. Il est assorti de retenue(s), ou d’une journée voire de plusieurs journées d’exclusion des cours, en fonction de la nature des faits. La mise en danger de soi ou d’un autre, la soustraction volontaire à la responsabilité des adultes (brossage, sortie illicite sur le temps de midi, départ anticipé, etc.), l’insubordination, le mensonge écrit, le mensonge verbal réitéré, la falsification de documents officiels (bulletin, journal de classe, notes à destination des parents, notes requérant la signature parentale, etc.), la tricherie avec préméditation ou non, le harcèlement moral sous toutes ses formes, la violence physique, les faits de vandalisme ou de graffitis, l’accumulation de manquements disciplinaires et/ou de négligences sont autant d’exemples de situations qui vaudront à l’élève cette sanction.

  • 18.7. En cas d’accumulation de sanctions, la direction se réserve le droit d’ouvrir une procédure d’exclusion définitive ou de refus de réinscription.

  • 18.8. Chaque membre du personnel peut, en fonction des remarques inscrites dans le journal de classe, infliger une sanction à l’élève. Celle-ci sera déterminée en fonction de la gravité des faits et du nombre de remarques.

  • 18.9. Certains faits graves, mentionnés dans le « Décret Missions » en ses articles 89 (alinéa 2) et 90, peuvent amener l’école à entamer une procédure d’exclusion définitive ou de refus de réinscription. Pareille décision donne lieu à des procédures particulières prévues par le même « Décret Missions », dans les mêmes articles, garantissant, pour chacun, la plus stricte justice.

19. Le cours d’éducation physique

  • 19.1. Comme tous les cours de la formation commune, le cours d’Education Physique fait partie du cursus scolaire obligatoire pour tous les élèves. Si les objectifs qu’il poursuit ne sont pas de même nature que ceux d’un cours de Mathématiques, par exemple, ceux-ci ne sont pas pour autant moins importants.

  • 19.2. Les élèves sont tenus de participer régulièrement aux cours d’Education Physique.

  • 19.3. Quelques règles :
    • 19.3.1. Un oubli de sa tenue entraînera la rédaction d’un travail à présenter au cours suivant.

    • 19.3.2. "L'oubli" de sa tenue à 3 reprises entraînera une retenue le mercredi après-midi. Il va de soi que tout oubli pénalisera l'élève dans ses résultats.

    • 19.3.3. En cas de dispense d’un jour lorsque l’élève est présent à l’école, celui-ci doit se présenter au début du cours et présenter au professeur un justificatif signé par le responsable légal. L’élève rédigera un travail pour le cours suivant.

    • 19.3.4. En cas de dispense de longue durée, un certificat médical est nécessaire mais la présence aux cours est obligatoire. L’emploi du temps de l’élève sera décidé par le professeur afin de permettre à l’élève d’assimiler les savoirs et notions de théorie nécessaires à la pratique. De plus, il restera en contact avec le groupe et pourra recevoir toutes les informations utiles pour reprendre les activités pratiques dès que possible.

    • 19.3.5. Lorsqu’une évaluation est prévue au cours d’Education Physique, seul un certificat médical peut en dispenser l’élève ce jour-là. En fonction de la situation, le professeur décidera d’un éventuel report de ce test.

  • 19.4. Pour les cours de Natation :
    • 19.4.1. Ayant la chance de pouvoir fréquenter une piscine proche de l'école, le cours de natation fait partie intégrante du programme de l'Institut Saints-Pierre-et-Paul et chaque élève est tenu de participer à ces séances pour apprendre, progresser et se dépasser.

    • 19.4.2. Les élèves sont tenus de participer régulièrement aux cours d’éducation aquatique.

    • 19.4.3. Le nombre de cours étant de 6 ou 7, selon les périodes, toute absence à ce cours devra être, éventuellement, récupérée lors de séances organisées par les professeurs d'éducation physique le mercredi après-midi. Les élèves seront informés des dates de récupération.

    • 19.4.4. En cas de dispense d'une séance : présence obligatoire au cours et prise de notes des exercices réalisés par la classe afin de se tenir au courant de ce qu'il/elle devra pouvoir exécuter la semaine suivante.

    • 19.4.5. En cas de dispense de longue durée : un certificat médical est nécessaire mais la présence aux cours est obligatoire. L'élève rédigera également les exercices réalisés par les élèves nageurs

    • 19.4.6. La présence au bord de la piscine se fera obligatoirement à pieds nus et Gsm, IPod… sont strictement interdits et seront  confisqués jusque 16h.

20. La salle d’étude

  • 20.1. La salle d'étude doit être un lieu de travail et de concentration. Il y va de l’intérêt des élèves. Si chacun y met du sien, tout le monde pourra tirer profit des ces quelques heures, réviser, se remettre en ordre ou prendre de l'avance dans les matières et, ainsi, alléger le travail à domicile.

  • 20.2. Pour les élèves de troisième année, la présence à l'étude est obligatoire. Pour les élèves de quatrième, cinquième et sixième années, la présence à l'étude est facultative. Toutefois, le choix se fera avant l'heure.

  • 20.3. Tout retard non justifié à l'étude sera assimilé à un retard à une heure de cours et sera notifié au journal de classe.

  • 20.4. En cas d'étude à la première heure de la journée, les élèves qui ont l'autorisation d'arriver plus tard peuvent accéder à la salle d'étude. Ils y rentrent en silence et rejoignent la place que les éducateurs leur indiquent.

  • 20.5. Se placer à l'avant de la salle, en laissant automatiquement une place libre entre soi et son voisin. En cas d'étude « bondée », agir de la même façon, les derniers arrivés occuperont les places libres en commençant par l'avant.

  • 20.6. Respecter le SILENCE.

  • 20.7. Le travail est obligatoire à l'étude. La lecture est autorisée. Si l'élève n'a pas emporté avec lui du travail, l'éducateur l'occupera durant toute l'heure avec du vocabulaire de langue, des conjugaisons, des textes à résumer, des exercices d'orthographe... à rendre en fin d'heure

  • 20.8. Les travaux de groupe, même à deux, sont interdits de manière à respecter le silence

  • 20.9. Il est strictement défendu de manger ou de boire pendant l'étude

  • 20.10. Les téléphones portables, tablettes, etc. sont interdits, ils seront rangés et désactivés. Les lecteurs de musique sont tolérés, ils seront utilisés individuellement et de manière à ne pas déranger personne.

  • 20.11. En quittant l'étude, l'élève veillera à emporter ses déchets (papiers, débris de gomme, ...) afin que l'étudiant suivant dispose d'une place propre.

  • 20.12. Les sacs de cours sont à déposer par terre et non sur la table, les chaises ne doivent pas être déplacées.

  • 20.13. Les jeux de cartes sont tolérés avec l’accord de l’éducateur de permanence.

21. Le local Rhéto

  • 21.1. L’accès à un local (n°17) est un privilège que l’école accorde aux élèves de rhéto. Il est certain qu’en cas de non respect de certaines règles de base, la Sous-direction se réserve le droit de fermer le local pour une durée indéterminée et de sanctionner les élèves.

  • 21.2. Le locale est ouvert du 15 septembre jusqu’au premier jour des examens de juin.

  • 21.3. Les règles sont les suivantes :
    • 21.3.1. Le Respect de la propreté du local.

    • 21.3.2. Une charge d'entretien sera établie 2 jours par semaine : MARDI et VENDREDI.

    • 21.3.3. L'usage du GSM est toléré, mais uniquement dans le plus grand respect d'autrui et à l’intérieur du local.

    • 21.3.4. Les jeux de groupes seront pratiqués dans le calme le plus strict (Echecs, cartes...).

    • 21.3.5. Les repas de midi sont tolérés (tartines, collations...) les frites et hamburgers sont totalement interdits.

    • 21.3.6. Tout objet laissé, oublié ou volé ne sera en aucun cas sous la responsabilité de l'établissement.

    • 21.3.7. Fenêtres et porte seront fermées et les luminaires éteints avant de quitter le local.

    • 21.3.8. Seuls des comportements socialement acceptables sont autorisés.

22. Photocopies

  • 22.1. L’utilisation de la photocopieuse est payante lorsqu’elle est destinée à un strict usage personnel.

  • 22.2. Il est interdit à l’élève de faire des photocopies seul. Il doit demander à un éducateur.

23. Internet

  • 23.1. L’accès à Internet est autorisé durant les heures d’étude et réservé aux recherches scolaires.

  • 23.2. Toute dérive en ce domaine sera sanctionnée par une interdiction d’accès aux ordinateurs.

  • 23.3. L’autorisation du Sous-directeur est nécessaire avant tout accès à la salle informatique.

24. Dispositions finales

  • 24.1. Le règlement d'ordre intérieur doit pouvoir s'adapter aux modifications légales qui surviendraient au cours d'une année scolaire.

  • 24.2. Le présent règlement d'ordre intérieur ne dispense pas les élèves, leurs parents ou la personne responsable, de se conformer aux textes légaux, règlements et instructions administratives qui les concernent, ainsi qu'à toute note ou recommandation émanant de l'établissement.

  • 24.3. Le présent règlement fait office de contrat entre l’élève, ses parents ou la personne responsable et l’école.